Living Kitchen 2019 : la manifestation continue de se développer

InternationalProfessionsCuisine Publié le par Audrey Michel
PARTAGER :
LivingKitchen 2019, vitrine mondiale de l'industrie des meubles de cuisine, des appareils de cuisine et des accessoires, tient le cap vers sa cinquième édition. Après une édition performante en 2017 - LivingKitchen avait alors accueilli environ 150 000 visiteurs du monde entier -, l'intérêt suscité auprès d'exposants potentiels, notamment à l'international, par un salon de grande envergure en Allemagne s'intensifie. À Cologne, le monde entier traite avec l'Allemagne et c'est dû notamment au mix business extrêmement réussi. Actuellement, on dénombre en tout 135 inscriptions d'entreprises de 21 pays, dont 51 viennent d'Allemagne. 
 
Avec entre autres Nobilia, Schüller et Alno, l'industrie allemande des meubles de cuisine en particulier est fortement représentée. Ballerina Küchen, autre cuisiniste, s'est décidé en faveur de Cologne et donne ainsi l'exemple aux entreprises membres de la communauté marketing A30 Küchenmeile e.V. : « Les cuisines Ballerina dont la part des exportations est de 50 % sont commercialisées dans 29 pays. Les cuisines allemandes sont appréciées dans le monde entier. De notre point de vue, avoir un salon phare dans son propre pays est une évidence pour une branche qui se considère comme le leader du marché mondial. Voilà pourquoi nous confirmons notre participation à LivingKitchen 2019 et nous réjouissons de la présence de nombreux visiteurs allemands et étrangers », a déclaré la directrice Heidrun Brinkmeyer.
 
Sur le plan international, LivingKitchen mobilise quelques entreprises de renom comme Valcucine, Team7 ou encore le nouvel exposant Lube Industries (Italie). Le nombre d'entreprises étrangères devrait augmenter, des demandes de participation parvenant d'Italie, de Scandinavie, de Turquie et d'Europe de l'Est.
 
L'internationalisation constitue une priorité absolue. « Il ressort de nos entretiens avec les entreprises que l'internationalité des visiteurs est un souhait très prononcé », a précisé Matthias Pollmann. « De ce point de vue, nous sommes sur la bonne voie, mais nous pouvons encore progresser à un rythme bien plus soutenu. Nous devons faire en sorte que les exposants perçoivent mieux l'internationalité du salon, qui est déjà bien réelle – en 2017, un visiteur professionnel sur deux accueilli à imm cologne/LivingKitchen était étranger », a-t-il ajouté. À cet effet, Koelnmesse applique en 2018 un programme spécial pour s'adresser, à l'étranger, à nettement plus de visiteurs potentiels.