2030, l’Odyssée de l’espace de travail

ProspectiveBureau Publié le par Laëtitia FRITSCH
PARTAGER :

Le Big data, l’intelligence artificielle, l’ubérisation de l’économie, les évolutions technologiques chamboulent notre monde d’aujourd’hui, les entreprises sont challengées, le management est bousculé. Dans ce contexte d’évolutions toujours plus rapides, parlera-t-on toujours dans 10 ans d’espace de travail ou encore de bureaux ? Qu’en sera-t-il de l’hégémonie des GAFA, ou du CDI ? Aurons-nous encore un bureau, des collègues de travail ? Les grandes villes attireront-elles toujours autant les travailleurs ?

 

Fruit d’un travail de recherche d’une année, Colliers International France présente dans cette étude inédite ses 5 scénarios décrivant les évolutions possibles liées au travail et à l’immobilier tertiaire en France à l’horizon 2030. Cette étude a été réalisée en collaboration avec le centre international d'études prospectives Futuribles.

 
Scénario #1 - Place au Statu Quo
Dans ce premier scénario, le monde dans lequel nous évoluons se révèle peu différent de celui que nous connaissons actuellement. Les entreprises sont conduites plus que jamais par la recherche de rentabilité et du profit financier. Quelques actions ont été menées pour lutter contre le réchauffement climatique mais sans pour autant souligner une réelle dynamique volontariste de la part de l’Etat, des collectivités ou des entreprises. ​
 
Scénario #2 - Les vertus de la transition énergétique
L’ensemble de la société est extrêmement concernée et préoccupée par la multiplication des événements climatiques dévastateurs. Ce scénario prend en compte la prise de conscience individuelle et également collective amplifiée par la globalisation, qui pousserait les individus à se mobiliser. On assiste à un réel alignement de l’engagement des États, des organisations et des individus qui se mettent en mouvement dans le cadre d’une démarche proactive contre le réchauffement climatique.
 
Scénario #3 -  Prendre un nouveau départ vers les territoires
Face à l’explosion du prix de l’immobilier et au surpeuplement urbain, les actifs, et notamment les jeunes ménages, décident de quitter les villes du Grand Paris pour rejoindre les grandes métropoles régionales afin d’y trouver une meilleure qualité de vie. Dans ce troisième scénario, les entreprises suivent ce mouvement par nécessité et s’implantent à leur tour dans ces mêmes grandes métropoles territoriales ou bien proposent l’accès à des espaces de coworking en centres-villes.
 
Scénario #4 - Castes digitales & fractures territoriales
Dans ce quatrième scénario, le réchauffement climatique est devenu un enjeu partagé par l’ensemble des États qui font voter des lois particulièrement restrictives et impactent défavorablement les entreprises et les ménages. Dans une recherche d’optimisation des coûts, les entreprises décident de rationaliser ceux liés au poste immobilier ; délocaliser une partie ou la totalité de leur activité dans les grandes métropoles régionales plus abordables.
 
Scénario #5 - Dépendance technologique & Indépendance professionnelle
Les citoyens sont fortement préoccupés par les enjeux du réchauffement climatique. Plus que les pouvoirs publics nationaux, ce sont les collectivités territoriales dont celles des grandes métropoles qui s’emparent du sujet. Elles prennent des mesures fortes qui touchent les secteurs du bâtiment, de la construction et les mobilités afin de développer les alternatives les plus vertueuses. Dans ce dernier scénario, une part croissante d’actifs commence à délaisser les grandes entreprises pour des organisations à tailles plus humaines (PME, TPE…) voire deviennent indépendants.
 
 
 
 
A savoir
  • L'étude Colliers International complète :

https://www2.colliers.com/download-research?itemId=7a0dd024-9d0f-464d-ab...

  • Les vidéos des 5 scénarios de l'étude :

http://etude-prospective-environnements-de-travail-2030.334f.brandcast.i...