Portrait d'agencement à Bordeaux

Agenceurs d'intérieur Publié le par Philippe JARNIAT
PARTAGER :

  

C'est au sein du salon architect@work que s'est déroulée la conférence Portrait d'Agencement.

Pour cette édition bordelaise, l'Atelier Saint-André, agenceur à Bordeaux,son architecte d'intérieur Chris REATI et leur client, Le Club des girondins de Bordeaux sont venus exposer la genèse, le déroulé et l'aboutissement du projet d'aménagement de la boutique du club au nouveau stade Matmut Stadium. Un challenge important qui tenait notamment au volume de ce nouveau projet : passer des 180m2 au mythique stade Chaban Delmas aux 700m2 de la nouvelle infrastructure est un défi de taille !

Pour Jacques D’Arrigo, directeur Commercial et Communication - FC Girondins de Bordeaux et Caroline Lamotte, responsable Merchandising -le cahier des charges spécifiait 3 Boutiques distinctes dans 3 Univers, une capacité à générer un chiffre d’affaires important en peu de temps (jour de match) avec 900 visiteurs en 2 heures avant le coup d'envoi, ainsi qu'une circulation et encaissement fluide.

 

Un fois l'appel d'offre analysé Chris REATI du cabinet YF a présenté le concept de la rue dessus - dessous afin de donner vie en permanence à un espace de grande hauteur et vaste, notamment en dehors des matchs. 

La proposition de l'agenceur se composait de différents éléments : un espace amovible, un magasin hybride et différemment utilisé selon le trafic , une grande surface de circulation (en capacité d'acceuillir l'affluence des jours de match  en proposant peu d’attente en caisse, une circulation fluide et une vision toujours claire de l'offre), une rue commerçante en semaine (boutiques individuelles, espace animé, offre personnalisée). Et cela, dans des contraintes de temps exigeantes : de la prise des mesures à la livraison, le chantier s'est étendu sur seulement 8 mois. 

Pour Atelier Saint André c'était un chantier fort en valeur symbolique, Arnaud Marechet , responsable du département menuiserie en témoigne en quelques chiffres : 3000 heures de travail mobilisés, et 70 mètres linéaires de mobilier mural sur une hauteur de 6 mètres ont été nécessaires.  "C'est toujours une vraie histoire de gérer un chantier pour un agenceur, mais celui-ci avait une valeur symbolique car le grand stadium comme la maison du vin, pour un bordelais, c'est comme bâtir une cathédrale. Lorsque le FC des girondins a invité tous les compagnons ayant travaillé sur le chantier nous étions fiers de le montrer à nos enfants !"

Pour les jeunes, nombreux dans la salle de conférence, cette nouvelle édition de Portrait d'agencement, est un bel exemple d'un espace pensé à travers une chaîne de compétences et la collaboration de différents talents.

 

Philippe JARNIAT