Manufacture d'orgues depuis 1945 - Création, restauration et entretien

Création orgue neuf à Vienne
Izumi Hall, Osaka, Japon
Orgue neuf 2019 de Schluderns (Tyrol italien)
Restauration console de Beaugency (45)

Dès les années 1950, Jean-Georges Koenig était persuadé que la traction mécanique était la meilleure. Son fils Yves Koenig ayant fait des études de mécanique avant de reprendre les rênes de la manufacture, il était également évident pour lui que la traction mécanique était la solution la plus précise, la plus sensible et la plus capable de transmettre au mieux les émotions de l’organiste. Pour lui, la traction mécanique n’avait rien d’empirique puisqu’il était possible de prévoir par le calcul le résultat obtenu au clavier.
Notre manufacture a bénéficié d’un contexte de redécouverte de l’orgue ancien et de la mécanique suspendue pour sensibiliser les différents acteurs aux qualités de la traction mécanique. Nous avons ainsi pu commencer à réintroduire des mécaniques suspendues dans nos orgues, en ayant toujours à cœur de chercher la simplicité dans le trajet mécanique. Ceci offre à la fois une meilleure fiabilité de l’instrument mais aussi un meilleur toucher pour l’organiste. Aujourd’hui encore, la qualité de nos mécaniques est largement reconnue dans le monde métier.

À savoir sur KOENIG FACTEURS D'ORGUES

Zones d'export

  • Hors Union Européenne/Suisse
  • Union Européenne+Suisse